Parcours Recherche

Le parcours Recherche, dominante au choix, destine tout normalien à consacrer une année à la préparation d’un M2 dont la finalité explicite est la poursuite d’étude en doctorat (M2R).

Contexte

Dans le cadre de son diplôme, l’école a prévu un ensemble de compétences décrites supra qui définit le corpus minimal de formation.

La traduction de chaque compétence en un ensemble d’activités permet de décliner le diplôme en trois parcours : un parcours donné confère une importance particulière à une compétence, dite dominante.

Le parcours recherche s’appuie sur l’année de recherche pré-doctorale à l’étranger.

L’année ARPE

L’année de recherche pré-doctorale à l’étranger permet d’expérimenter l’expérience de la recherche dans une équipe de recherche à l’étranger. Le projet est construit par le normalien avec l’aide de l’équipe enseignante et d’un laboratoire à l’étranger l’année précédent son départ. Après validation du projet, établi à partir d’une problématique étudiée du laboratoire d’accueil, le normalien est accueilli et encadré durant un an par le laboratoire de recherche d’accueil, en contact étroit avec le département d’origine du normalien.

A son retour en France, une restitution écrite et orale du travail réalisé durant l’année par le normalien est organisée, sous un format possible de workshop, permettant l’apprentissage de la publication et de la présentation en conférence.

Cette année ARPE permet parallèlement de valider une compétence d’ouverture à l’international, l’activité se déroulant hors France.

D'autres lieux d'expérimentations de la recherche

Les normaliens sont tous conviés à expérimenter la recherche. Ainsi, en plus ou de l’année, des expériences immersives de recherche sont proposées au plus tôt au sein de la formation du normalien, en première année (niveau L3) et/ou en deuxième année (niveau M1) dans les laboratoires de l’école ou externes, en France ou à l’étranger.

La rédaction d’un article dans un journal international à comité de lecture (e.g. sur le travail effectué pendant l’une des expériences immersives) ou à une conférence donnée dans un colloque scientifique international peut être valorisée dans le diplôme.

Dans certaines disciplines, l’une des deux expériences immersives peut être remplacée par un enseignement spécifiquement dédié aux méthodes d’analyse d’articles de recherche, encadrée par des chercheurs, ingénieurs de recherche et/ou enseignants-chercheurs.

Afin de fournir la maîtrise de l’anglais de recherche, et plus spécifiquement la communication en anglais propre à chaque discipline, les normaliens sont  formés en grâce au département de langues de l’École et doivent obtenir une certification d'anglais scientifique SWAP (interne à l’école).

Conférences du diplôme

Des thèmes traités dans un cycle de conférences sont destinés  à l’ensemble des normaliens de l’École et plus particulièrement aux « apprentis-chercheurs ».  Il s’agit d’appréhender une série d’enjeux prenant une importance croissante pour leur activité future : propriété intellectuelle, valorisation, innovation, éthique, financement de la recherche, organisation des systèmes de recherche étrangers…

Compétences internationales

Pour donner les clés de l’international aux normaliens, l’ENS Paris-Saclay a choisi, dans le cadre de son diplôme d’établissement, de valoriser la mobilité internationale et la maîtrise de l’anglais.

La maîtrise de la langue internationale de communication scientifique et technique est rendue obligatoire pour chaque normalien, au travers d’un semestre (équivalent L3, M1 ou M2) à l’étranger, ou par une expérience immersive d’au minimum deux mois à l’étranger.

La recherche au-delà de ces activités ciblées s’expérimente chaque jour au sein de l’ENS Paris-Saclay, au contact des enseignants-chercheurs et des doctorants exerçant souvent des missions d’enseignement auprès des normaliens.