Inscription
Vous souhaitez participer à cet évènement ?
Inscrivez-vous
Contact
communication [at] ens-paris-saclay.fr (communication)

Une finaliste de l’ENS au concours MT180 de l’Université Paris-Saclay

Finale Concours Ma thèse en 180 secondes de l'Université Paris-Saclay
Virginie Ollier, doctorante au laboratoire Satie, participera avec 14 autres finalistes au Concours Ma thèse en 180 secondes de l’Université Paris-Saclay, le jeudi 22 mars prochain, à Gif-sur-Yvette.
Gif sur Yvette, Salle de la Terrasse
Ajouter à mon agenda03/22/2018 6:30pm 03/22/2018 8:30pm Une finaliste de l’ENS au concours MT180 de l’Université Paris-Saclay Gif sur Yvette, Salle de la Terrasse Europe/Paris public

Elle explique « Participer à MT180 représente un véritable challenge selon moi : vulgariser un sujet scientifique au contenu relativement technique, transmettre un message bien précis à travers un discours fluide et naturel, se faire comprendre et capter l'attention du public sont des objectifs à atteindre. 

En plus de cela, il faut aussi savoir gérer toute la communication non-verbale et la mise en scène de son discours. Je pense qu'il s'agit d'une expérience réellement enrichissante et avant tout humaine, car faite de rencontres et d'échanges avec d'autres doctorants et le public. »

Méthodes de calibration robuste en radioastronomie 

Lors de la finale elle va présenter, en 3 minutes, son travail de recherche qui  consiste à développer des algorithmes à partir de techniques de traitement statistique du signal et de traitement d'antennes.
« Je m'intéresse plus particulièrement à la conception de nouvelles méthodes de calibration robuste pour les très grands radio interféromètres. Avec le développement de réseaux d'antennes de plus en plus élaborés, pouvoir reconstruire des images de haute qualité est essentiel et nécessite de corriger toutes les erreurs, toutes les perturbations qui ont pu affecter le signal étudié, qu'elles soient d'origine environnementale ou instrumentale.
Mon rôle est d'estimer tous ces paramètres inconnus. »

Traitement du signal

Attirée par les mathématiques, après un baccalauréat scientifique, elle a suivi les classes préparatoires aux grandes écoles et a pu intégrer l'Ecole Centrale de Marseille, une école d'ingénieurs généraliste.
En dernière année de son cursus, elle a étudié en parallèle un master recherche en signal et image, afin de se spécialiser en traitement du signal. Elle a réalisé son travail de fin d'études au sein du laboratoire SATIE à la suite duquel elle a pu poursuivre en thèse. Elle est actuellement en troisième et dernière année de sa thèse.

Elle envisage l’évolution de sa carrière « J'espère poursuivre dans la recherche en traitement du signal, notamment dans d'autres applications que la radioastronomie. C'est ce qui m'intéresse dans ce domaine : utiliser les mathématiques, qui m'ont toujours plu, pour des applications très variées. Je trouve cela particulièrement motivant. »

Ma thèse en 180 secondes

Inspiré du concours « Threeminute thesis (3MT®) » en Australie, le concept a été repris par l’ACFAS (Association Canadienne-Française pour l'avancement des sciences) au Québec et arrive dans toute la France en 2014, en collaboration avec la CPU (Conférence des présidents d'Université) et le CNRS.

Les 15 finalistes ont 180 secondes et pas une de plus pour présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un public non-initié. Chaque doctorant ou doctorante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l'appui d'une seule diapositive !

L’entrée est ouverte à tous et est gratuite. La réservation est conseillée.

L’Université Paris-Saclay vous propose de venir les encourager et de voter pour votre coup de cœur !