Contact
communication [at] ens-paris-saclay.fr (communication)

Relaxation partielle de la contrainte moyenne et essais biaxiaux sur l’Inco718DA

Ionut Prisacari, LMT, ENS Paris Saclay, soutiendra sa thèse intitulée "Modélisation de la relaxation partielle de la contrainte moyenne et essais biaxiaux sur l’Inco718DA", le 15 janvier 2018.
Bâtiment Léonard de Vinci, Amphithéâtre E-média
Ajouter à mon agenda01/15/2018 10:00am 01/15/2018 11:30am Relaxation partielle de la contrainte moyenne et essais biaxiaux sur l’Inco718DA Bâtiment Léonard de Vinci, Amphithéâtre E-média Europe/Paris public

Pour améliorer la caractérisation et le dimensionnement des disques de turbines pour les moteurs d'avion, le motoriste Safran Aircraft Engines (SAE) développe des modèles de comportement, des lois d'endommagement et des critères de fatigue plus adaptés aux chargements réels. Pour aider à cette démarche, le but de cette étude est de développer un modèle de plasticité adapté à l'Inco718DA (un alliage à base nickel utilisé dans la fabrication des turbines haute pression), capable de représenter différents chargements (monotone, cyclique symétrique et non-symétrique).

La proposition puis l'identification du modèle a été possible grâce à une campagne expérimentale favorisant des tests complexes et innovants aux essais de fatigue nombreux et coûteux. Les essais faits incluent un essai monotone avec décharges élastiques, un essai multi-niveau à Reps=-1 et deux essais multi-niveau à Reps=0 pour mieux caractériser la relaxation de la contrainte moyenne.
Le comportement cyclique du matériau a été identifié en utilisant un écrouissage cinématique non saturant avec des éléments s'inspirant de la surface mémoire de Chaboche. Un des défis a été d'obtenir des boucles stabilisées "pointues" dans un régime de plasticité cyclique saturante, en utilisant une évolution du paramètre en fonction de la déformation plastique équivalente maximale (préfacteur du terme de rappel de la loi d'écrouissage cinématique).

 
Une deuxième difficulté apparaît dans la description de la relaxation de la contrainte moyenne, phénomène complexe avec un impact considérable sur la durée de vie en fatigue. Dans le chapitre 3, un modèle est proposé pour la caractérisation de la relaxation partielle de la contrainte moyenne. Une originalité du modèle est l'idée que la relaxation incomplète est une conséquence directe de la différence entre la charge et la décharge de la boucle de hystérésis.
Le paramètre choisi pour décrire cette différence a été le préfacteur du terme de rappel, pour lequel la thermodynamique donne de la liberté. Par rapport à d'autres lois d'écrouissage confirmées, notre modèle présente l'avantage d'utiliser un seul terme de rappel, mais avec une formulation plus complexe. En plus, le modèle est incrémental (écrit en taux/en vitesse), il peut donc prendre en compte des chargements complexes tels que aléatoires ou plus simplement tels que dans les essais multi-niveaux pilotés en déformation.
 
Dans le dernier chapitre de la thèse, une campagne biaxiale vaste est présentée, avec les développements pour réaliser des essais biaxiaux pilotés en déformation. La campagne biaxiale a été réalisée sur des éprouvettes cruciformes en utilisant des capteurs LASER et des mesures de champs mono et stéréo analysées en utilisant la Corrélation d'Images Numeriques (CIN).
 
Pour analyser la relaxation de la contrainte moyenne en biaxial un moyen de mesure et de contrôle fiable a dû être développé, adapté aux déformations plastiques élevées qui apparaissent dans la région d'intérêt de l'éprouvette. En utilisant la corrélation d'images intégrée (I-CIN) avec des fonctions de forme adaptées sur un seul élément et des calculs sur GPU, on a obtenu des fréquences de mesure de 100 Hz. En plus, avec sa précision et vitesse, I-CIN a été une technique adapté pour contrôler une machine d'essais multiaxiale hydraulique.
 
Un résultat important obtenu quand on a réalisé des essais équi-biaxiaux pilotés en déformation a été l'observation d'une relaxation de la contrainte moyenne très faible par rapport au cas uniaxial. Ce résultat doit être pris en compte dans les études futures avec des calculs éléments finis sur l'éprouvette complète